Le procès sur les sables bitumineux

Respectons les Traités – sur toute la ligne.

La Nation Crie de Beaver Lake s'attaque aux sables bitumineux – l'un des développements énergétiques les plus importants et à l’intensité carbonique la plus élevée au monde. L'extraction des sables bitumineux a empoisonné l'eau, décimé des forêts entières et détruit les sources d'alimentation traditionnelles du peuple Cri de Beaver Lake.

Les autochtones tracent une ligne dans le sable.

 

La Nation Crie de Beaver Lake est la toute première à contester et à obtenir un procès sur les impacts cumulés du développement industriel.


Pas un seul projet, pas une seule mine : tous en même temps.

 

 

« Alors que le monde est confronté à une époque sans précédent, nous avons l'occasion de changer un système qui ne fonctionnait pas, qui ne faisait pas passer la vie et la Terre-Mère en premier, et qui était fondé sur l'accaparement continu des terres et des ressources pour remplir un estomac sans fond de cupidité. »

Crystal Lameman

La Nation Crie de Beaver Lake

« Notre vision du monde en tant que peuples autochtones est fondée sur la relation que nous entretenons avec l'eau, l'air que nous respirons, les minéraux enfouis dans la terre et toute la flore et la faune – tout ce qui marche, rampe, vole, et nage. C'est par le privilège que nous avons de vivre cette relation profonde et significative que nous nous engageons dans nos efforts collectifs avec cette ténacité pour faire respecter nos droits. Nous le faisons afin de pouvoir continuer à mener notre style de vie riche et abondant, ‘aussi longtemps que le soleil brille, que l'herbe pousse et que les rivières coulent’. »

Crystal Lameman

La Nation Crie de Beaver Lake

Ce sera la première fois qu’un tribunal devra examiner si la Couronne a autorisé trop de développements industriels sans suffisamment prendre en compte les droits conférés par les Traités. Une victoire dans le procès des sables bitumineux créerait un précédent solide pour les Nations signataires de Traités et pour tous les Canadiens afin d’assurer la protection des terres, de l'air et de l'eau pour les générations futures. 

 

PRENONS POSITION POUR LA JUSTICE CLIMATIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

 

Soutenus par de solides alliés, les contestations judiciaires des peuples autochtones ont permis de stopper des pipelines, de repousser des projets d'exploitation minière à ciel ouvert et de protéger de vastes étendues de terre contre l'industrie extractive. Ensemble, nous sommes un adversaire de taille!

Soutenez les Cris de Beaver Lake dans cette affaire qui va créer un précédent historique. Votre soutien est vital. Organisez un événement, utilisez nos outils pour organiser une levée de fonds en ligne, contactez vos réseaux pour faire connaître cette campagne, et faites un don dès aujourd’hui.

 

Le temps est venu d'honorer les Traités et de protéger les droits autochtones

Les Traités sont des accords vivants entre les Premières Nations et la Couronne. Tous les Canadiens, autochtones et non-autochtones, sont donc membres des peuples des Traités. Les droits conférés par les Traités des peuples autochtones du Canada sont affirmés et reconnus comme étant au cœur de l'existence même du Canada en tant que nation par la Loi constitutionnelle de 1982.

Pourtant, malgré la noblesse de ces engagements, le Canada continue de transformer les terres comprises dans les Traités, tel le territoire des Cris de Beaver Lake, en zones sacrificielles. Les terres, les eaux et les ressources des Cris de Beaver Lake sont devenues inaccessibles et inutilisables pour exercer les droits de la Nation en vertu du Traité 6.

La Cour suprême du Canada a déclaré que bien que la Couronne ait le droit d'autoriser l’utilisation des terres, le jour pourrait venir où les droits conférés par les Traités deviennent inopérants si la Couronne autorisait une utilisation trop intensive des terres. La Nation Crie de Beaver Lake est déterminée à mettre un terme à la destruction avant d'en arriver à ce point. C'est l'objet du procès des sables bitumineux.

Le temps est venu d'abandonner les combustibles fossiles

Le Canada abrite l'une des réserves de pétrole les plus importantes et les plus sales au monde : les sables bitumineux de l'Alberta. Les scientifiques nous ont averti que continuer à dépendre du pétrole des sables bitumineux présagerait la fin pour le climat en déclenchant la fonte des glaces de l'Antarctique et d'autres points de non-retour. Le changement climatique deviendrait alors inéluctable.

Les communautés autochtones sont de plus en plus à l’avant-garde de la transition vers les énergies renouvelables. Alors même qu'ils luttent contre le géant que les sables bitumineux représentent, les Cris de Beaver Lake solarisent leurs écoles et leurs bâtiments communautaires, exerçant ainsi leur souveraineté énergétique en construisant une alternative à l'économie pétrolière et gazière sur leurs terres.

 « La beauté de ce moment est que notre avenir pourrait facilement contenir bien plus que du pétrole et du gaz. Le temps est venu d’instaurer une transition juste, au-delà des combustibles fossiles. La transition allemande, un pays où 400 000 emplois dans le domaine des énergies propres ont été créés, attend d'être reproduite ici », a écrit Crystal Lameman, une Crie de Beaver Lake, dans un éditorial pour le Globe and Mail.

 

« La Nation Crie de Beaver Lake est très reconnaissante du soutien inébranlable de nos alliés ; vous avez tous fait preuve d'une grande constance et vous êtes venus à notre aide chaque fois que nous avons lancé un appel. Nous chantons vos louanges et vous remercions tous. Personne n'a dit que ce combat serait facile, mais nous savons qu’il en vaut la peine. Ensemble, nous faisons front commun pour la santé et la longévité de notre Terre-Mère. »

-CRYSTAL LAMEMAN, La Nation Crie de Beaver Lake

Les Cris de Beaver Lake appartiennent au groupe des Cris des bois qui font partie du peuple Cri, un des plus grands groupes de Premières Nations au Canada. Le territoire des Cris de Beaver Lake est situé au nord d'Edmonton et comprend une zone de forêt boréale de la taille de la Suisse. Parsemé de centaines de lacs d’eau douce et de rivières, ce territoire abrite des caribous, des orignaux et des élans. 

 

TraSandsTrialSlide3

 

Une vision alternative

 

La Nation Crie de Beaver Lake a entamé des conversations sur les énergies renouvelables dans les années 80, et grâce à de généreux supporters et alliés, en 2016, ils avons pu faire un premier pas vers la concrétisation de ces conversations.

Spilled-Colours-OIl

 

Les sables bitumineux: ça suffit.


En 2008, lorsque nous avons lancé cette action, il s'agissait en partie, et il en est toujours ainsi, de faire en sorte que la Nation mise leurs enjeux sur une transition juste, ancrée dans le développement durable. 

BLCNPhotos065

 

Pour la défense de notre climat

 

La Nation sait que l'avenir se trouve dans les énergies renouvelables, et alors que les prix des sables bitumineux chutent, nous voyons un nouveau jour se lever sur les énergies renouvelables. Cette action nous aide tous à avancer dans cette direction.